Aller au contenu principal
Publication provisoire

8e Nouvelle Lune de l'An VI ..

रावण आमावास्य [śrāvana amavasya] en पुष्या [pushya] .. ouvrant श्रावण ठमास [śravana māsam] .. la lunaison de la réactualisation des liens d’amitié, qui nous font adhérer au monde et qui nous re-construisent .. et le rappel des liens d'affectivité en déshérence, qui nous dé-construisent cycliquement ..

Jeudi soir, 28 juillet 2022, à 19:56 ( GMT+2 ), c’est jour de Nouvelle Lune , .. nous entrons dans la huitième lune de l’An VI, .. रावण आमावास्य [śrāvana amavasya], à 11° du नाक्षत्र [nakshatra] de पुष्या [pushya], la constellation symbolique des nourritures de l’âme, .. du but de nos relations et de nos connections, .. du centre de nos aspirations et de nos motivations, .. qui nourrissent le feu de notre nature ancienne, et tissent notre chair psychologique trans-personnelle ..
.. श्रावण ठमास [śravana māsam] est la lunaison de la réactualisation des liens d'amitié et d’affectivité, qui nous font adhérer au monde et qui nous re-construisent, la relation donne sens à son existence .. et des liens en déshérence qui nous dé-construisent, la solitude non désirée, non consentie, rend tout désuet et déstructure tout sens de la vie ..  cette structure relationnelle est constituée d'un tissu aussi ordré que chaotique, celui du तन्त्र [tantra] de l'âme .. un flot qui comme une trame autant bigarrée que parfaitement symétrique, nous fait bouger sans cesse, pour nous lier par le meilleur ou par le pire, à l’essentiel de ce que nous sentons avoir besoin en l’autre ..

.. ainsi, cette Lune E et ces étoiles, inaugurent et bénissent :  श्रावण ठमास [śrāvana māsam] .. la lunaison du passage des pluies des moussons qui brassent, lavent et abreuvent abondamment la terre .. et celle des circumambulations des âmes qui, tout en parcourant le monde, expérimentent à dessein ou à l'aveugle, la pulsion de la vie en s’entrelaçant l'un à l'autre, .. et apprennent à comprendre la vie, en s'en détachant, .. et en se reconnectant aussi tôt autrement .. des âmes qui se re-trouvent et se re-séparent sans cesse pour ré-apprendre ou se re-souvenir .. se mélangent par l’humidité des pluies torrentielles pour ressentir plus encore, .. puis prennent distance par les sécheresses et le changement du cours (=du lit) des eaux pour s'en purifier et s'en sevrer .. se brassent, se fusionnent et se délayent tout à la fois .. creusant des chemins .. des lits de rivière dans la terre .. pour la fertiliser en profondeur .. pour re-créer et pour re-parcourir sans cesse, un nouveau tissu du तन्त्र [tantra] des relations qui nous unira autrement à nouveau à la même trame .. mais dans d'autres combinaisons .. dans d'autres connections possibles .. pour maintenir par le mouvement, le concept de l'ancienne nature relationnelle de notre âme .. comme une toile d'araignée, inlassablement retissée chaque fois autrement .. cherche à attraper, à capturer, ce qui lui importe le plus  .. cet autre devenu ami, constituant de son cercle affectif, qui donne sens à toute existence .. qui permet de comprendre que la conscience est d'abord un réseau résonnant ..