Aller au contenu principal
1ere Nouvelle Lune
Publication provisoire

1ere Nouvelle Lune de l'An VI ..

पुष्या अमावास्या [pushya amavasya] en पूर्वाषाढा [purvashadha] .. ouvrant पुष्या मास [pushya māsam] la lunaison du retour à la nature divinement ingénue et résolument non-souffrante de sa pensée native, .. face à un obstacle majeur, tel un enfant-dieu, au début d'un long voyage en mer, périlleux et sans fin ..

Dimanche 2 janvier 2021, à 19h36, c'est jour de Nouvelle Lune , le commencement de la 1ere Lune de l'An VI .. पुष्या अमावास्या [pushya amavasya] en le नक्षत्र [nakshatra] de पूर्वाषाढा [purvashadha] à 18° sidéral du Sagittaire j, en Maison VI, étoile de Nunki (le port d’attache, le point de départ en voyage) et d’Ascellus (l’aisselle, le creux de l’épaule), en 2e पद [pada] dédié à Mercure B et à la Vierge f ..

.. en Sagittaire i, avant un grand voyage en mer, .. en territoire inconnu, sans limite, .. en espace sauvage, sans frontière, sans fin, sans retour  .. apparaît alors en soi-même, un état psychologique fascinant et étrangement spirituel .. une qualité de pensée appelée : पुष्या [pushya] .. 
.. le concept philosophique de पुष्या [pushya], vient de la philosophie de l’archerie, de l’art du tir à l’arc, recherchant cette pensée méditative qui habite le tireur dans l'excellence, cette pensée ou absence de pensée qui nous pose et nous centre .. nous préserve de douter et d'échouer .. cette pensée focalisée nous détermine, nous empêche d’être déconcentré par le vertige de l'échec, .. cette pensée polariséeपुष्या [pushya], nous empêche de nous égarer dans l’émotionnel, .. de nous perdre en notre sensiblerie déplacée .. et de rater la cible initiale, qui était notre, qui était en nous déjà, à portée de main .. à nous .. cette pensée, cet état d'esprit qui pourtant justifie notre présence dans l’ici et le maintenant, dans ce corps .. sur cette terre .. pour atteindre une transformation évolutive du corps-mental, il faut pouvoir focaliser, concentrer l’attention de ce corps-mental .. pour éviter toute distraction et tout échappement, .. tout égarement et toute perdition .. le mental est comme le corps, il a besoin de se concentrer sur une intention déterminante et sur un point fixe, d'incarner la positivité de sa pensée initiale .. qui devrait être infaillible en son être physique, puisqu'elle est nous-même, à nos origines ..  pour pouvoir retrouver, par la dédication de soi, par l'auto-hypnose, l'accès et la raison de sa vraie existence .. transformer la perdition de soi, corps et biens,  en rappel de soi, en son âme,  il faudrait instrumenter son mental pour réaliser pleinement son intention native, celle de  पुष्या [pushya] .. atteindre le but sacré de son incarnation dans l'ici et le maintenant, en son coeur .. la mer que traverse l'être en quête de lui-même, .. au bout de son hiver, .. au travers de l'espace-temps liant du Sagittaire i à celui des Poissons l .. est le voyage de son âme au bout de sa propre nuit .. par delà les doutes et les souffrances du mental, vers la paix et le vide de l'esprit .. vers sa claire lumière .. de sa pleine conscience .. en le centre de sa cible :  पुष्या [pushya] .. le coeur de son être ..