fbpx Le Scorpion .. je suis aussi mon Antithèse et l'Amour de mes propres Contradictions .. | resonant worlds Aller au contenu principal

Tu navigues actuellement sur la nouvelle version de notre site. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, nous t'invitons à faire un login
Si nécessaire, tu peux demander un nouveau mot de passe en cliquant ici.

buddha of scorpio
Publication provisoire

Le Scorpion .. je suis aussi mon Antithèse et l'Amour de mes propres Contradictions ..

Je suis à la Source de ma Contradiction existentielle, de ma Compulsion humorale .. je suis mon seul Adversaire .. je suis mon principal Problème et mon seul Ennemi ..

Mercredi 23 octobre 2019, à 19h05 selon l’astrologie solaire contemporaine, comptant en mode tropical, nous entrons dans la Maison du Scorpion hवृश्चिक [vrishikha] .. le Scorpion h est l’un des quatre gardiens du seuil .. gardiens des quatre orients de l'âme .. il est gardien de la porte de l'Ouest, .. face à la mort et l'obscurité qui nous poursuit .. avatar de Mars F, le Scorpion h est le gardien des actes du passé .. et il est l'auteur du passage à l’acte dans le présent qui conditionnera dorénavant la répétition du futur .. il est l’instrument du कर्म [karma] et de notre propre destin .. pour échapper au कर्म [karma], il faudrait avoir la capacité au travers des cycles de sa vie, de voir et créer son futur autrement que comme la réplique, ou l'inertie ou le fantôme de son passé .. seules des « peak experiences » et des émotions nouvelles relativisent les crises du passé .. seuls des plaisirs et des sentiments nouveaux, relativisent les addictions du passé .. seules des sensations et des intuitions nouvelles relativisent les croyances du passé .. le Scorpion h a, sans le savoir, la force de voir et de faire autrement les choses .. il est finalement enfant de Mars F, celui qui renaît sans cesse de ses blessures et de ses souffrances .. il passe son temps à souffrir sa déception du monde, la dérive de ses amours et la trahison de ses espoirs .. il oublie que revoir inlassablement et recréer sans cesse le passé mange encore plus d'énergie vitale, que de refaire à neuf le corps et le conscient, le présent et le futur, .. sans se plaindre et sans se retourner .. sans faillir et sans s'affaiblir ..

Astrologie karmique

Rapide lecture astrologique de cette entrée au coeur de l'automne à 0° tropical du Scorpion h, au 23 octobre de l'An XII, à 19h05 (GMT+2)

selon la nouvelle astrologie occidentale, qui compte en mode tropical

.. en mode tropical, le Ciel du 23 octobre 2019 à 19:07 dévoile notre entrée en Scorpion de l’An XII .. il dessine une possible opportunité de changement, mais un aveuglement toujours constant .. crée par les non-lieux et les contradictions du passé .. par sa dépendance affective à l'autre, à la romance d'un passé impossible ..
.. l’entrée du Soleil A à 0° tropical du Scorpion h, se signe d’un ascendant AS solaire également en Taureau b, la volonté .. et d’une Part de Fortune D, l’ascendant lunaire, en Poissons l, la transmission de l'héritage accumulé, partagé par Neptune J à 16°17'R et Lilith  à 19°18' en Maison XI .. soulignant des états d'âme de fin de cycle, soulagement et regret, et la remembrance d'amours brisés avec inconscience ou désolation .. et inachevés par faiblesse ou non-intérêt ..
.. le Soleil A est en Maison VI, continue de rapiécer son relationnel déchiré par les états impulsifs du printemps et de l'été .. une Maison VI, partagée par Mars F à 12°328’ de la Balance g et par Junon M à 25°41’ de la Vierge f .. nourrissant la contradiction d'un attrait de l'individualisme et d'un amour de la dépendance affective ..
.. en Maison VII, Vénus C à 18°39' est en conjonction 0 avec le descendant solaire DS en Scorpion h, embrassant Mercure B et Pallas P aussi en conjonction 0, les êtres que nous avons aimés et perdus, forment la vraie image nostalgique de nous-même .. notre excellence est cachée et ombragée par notre affectif dérisoire, par notre fierté mal placée.. aimer le passé est un narcissisme incestueux .. la vraie vie reste toujours à faire, à vivre et à aimer .. les croyances doivent servir la vie et non la mort, l'inertie et la reclusion ..

.. ce passage en Scorpion nous rappelle,
qu'actuellement la nostalgie est notre principal ennemi, notre principale faiblesse .. le présent est apparemment pauvre ou injuste en ses moissons, mais aucun espoir n'est à attendre du passé .. il y a juste une leçon à tirer, .. les êtres restent les mêmes en notre mémoire et en leurs mémoires, c'est à nous et à eux que de se voir autrement .. desefertiliser autrement .. les attentes en l'autre sont sources de tous nos mal-êtres .. si nous savons que les choses se répètent en l'autre, pourquoi nourrir des attentes dans ce qui n'arrivera jamais par autrui .. le changement vient de par soi, transcendant le soi accumulé .. ou ne viendra jamais ..

.. वृश्चिक [vrishika], est ce qui remonte des profondeurs du sol .. le Scorpion h est la maison astrologique reine de l’automne, .. l'automne, en latin : [automna], est le  temps de la moisson finale de mon कर्म [karma] .. « à l’automne de ma vie, .. à la croisée de mes contradictions, .. à la somme de mes antithèses .. au point de rupture de mes antagonismes, .. je suis l’ensemble moissonné de tout cela, .. de tout ce que je n'ai ni compris, ni solutionné, .. je suis la montagne de mes faiblesses et de mes dérives .. cela est mon कर्म [karma], la somme de tous mes actes et de toutes mes pensées, réalisées ou non, conscientisées ou non .. la globalité de mon être complexe et celle de mes problématiques internes rencontrées .. ma force d’agitation face à l’inertie de mon existence .. mes exagérations soulignent mon incapacité à voir les choses comme elles sont et me poussent à ne pas supporter mes faiblesses .. mon manque de feu vital .. car si j'aimais mes contradictions et je nourrirais mes antithèses, est-ce que j'en tirerais une véritable force ? .. ou est-ce que je continuerais à me plaindre de mes faiblesses ? ..

.. fin-octobre, début novembre, à Samhain ( Halloween ), Soleil A et Lune E semblent entrer en possible désaccord, en possible rupture, c'est l'Oeuvre au Noir alchimique .. la Lune E prend ses distances avec un Soleil A qui semble maintenant bien autiste ou bien faillible,  elle grandit en énergie incitatrice, et invocatrice d'un passé révolu,  qui réveille par tentation ou par faiblesse la mémoire des morts,  de nos morts non-apaisées .. son individualisme humoral est momentanément libéré de l’énergétique et de l’enseignement du Soleil A, perdu dans sa chute hivernale .. perdu dans son destin cyclique .. la Lune E  réveille alors les vies inabouties du passé qui nous hante, stigmatisant les morts vivants, nos peurs existentielles,  enfouies dans la terre des mémoires non-solutionnées .. elle réveille le कर्म [karma] nostalgique d’un passé sous-jacent dépassé, mais revendicateur, car rien n'a changé sous le Soleil A .. l’énergie d’un nouveau présent tarde à venir .. et la claustrophobie ambiante monte, les revendications et les angoisses émergent sans cesse à l'intérieur de mes contradictions .. le passé n'est toujours pas clarifié et apaisé .. il continue de fermenter en ses actes non-aboutis et sentiments non-solutionnés ..

.. « un idéal solaire et obsolète est sur le point de re-sombrer dans ma nuit .. une nature sombre et puissante est en train de se redresser de ma nuit en plein jour .. mon antithèse est constituée de mes actes manqués, de mes maladresses aveugles, de ma libido refoulée, de ma conscience non-constituée .. surviennent alors des rébellions internes contre moi-même, des ennemis intérieurs .. des trahisons et des sabotages de moi-même .. me sentant faible, je crée des conflits internes ou j'attise des oppositions intérieures .. mon système immunitaire ou relationnel s'effondre car mon empire personnel n'est qu'usurpation de moi-même .. ma schizophrénie veut me renverser moi-même .. je deviens la chute annoncée de mon propre royaume car je ne me remets plus en question depuis trop longtemps .. et mes divergences intérieures se manifestent en moi et hors de moi contre moi à nouveau » .. 

.. « je ne peux être maintenant quelque chose ou quelqu’un qu’en vivant cycliquement mon propre opposé .. c’est le concept d’un trajet cerclé ou cyclique qui veut cela .. le cercle est une oscillation qui annule les polarités archétypales de l’être en sa somme .. tout en dévoilant totalement ses facettes dans ses phases : .. ombre de mes morts à moi-même et lumière de mes renaissances, .. l'automne, la vie cyclique m'amènent à l’extrémité du cercle .. en Scorpion h nous atteignons la Porte Ouest du cercle et de la voie lactée, .. le caché, le latent, l'inconscient insatisfait remonte à la surface .. car je ne visite plus de nouveaux espaces, je ne fais que permuter et combiner ensemble toutes les variables contenues dans le cercle » .. 
.. « refouler ne sert à rien, mon inconscient déborde déjà d'actes inaccomplis .. de tentations contenues ou laissées en déshérence .. je dois maintenant les vivre, les dévisager, les comprendre sans les confronter .. les dépasser en inventant d'autres actes forts, jamais faits, d'autres naissances émouvantes, non conscientisées .. je dois libérer mon passé, le rendre fort, beau et riche .. fertile .. et imaginer un futur immense à embrasser .. une conscience qui inclut mon inconscient .. qui inclut mon corps individuel et universel, qui inclut ma pensée personnelle et impersonnelle .. je dois ouvrir les portes à mon antithèse, à ma mort à moi-même .. à la somme de ma complexité conscientisée, je dois ajouter la richesse de ma propre contradiction .. mon antithèse, mes contradictions, mes actes manqués nourrissent et fertilisent maintenant le terreau, de mon nouveau monde, de mes nouveaux actes .. en moi, il y a déjà tout ce qui me manque .. je suis à la fois mon contraire et mon complémentaire .. je suis celui qui m'obéis et me désobéis .. celui qui me considère et celui qui m'ignore .. celui qui m'adore et me maudit .. ce qui m'insulte et ce qui me craint .. je suis ce qui me fuis, je suis ce qui me cherche .. je suis à la fois ceci et cela .. mon contraire m'est source de richesse infinie et d'affinité .. mon personnage conforme et ordinaire, m'est finalement très pauvre .. et somme toute, très fade et étranger » ..