fbpx 10e Nouvelle Lune de l'An XII .. | resonant worlds Aller au contenu principal

Tu navigues actuellement sur la nouvelle version de notre site. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, nous t'invitons à faire un login
Si nécessaire, tu peux demander un nouveau mot de passe en cliquant ici.

ashvini birds
Publication provisoire

10e Nouvelle Lune de l'An XII ..

हस्ता अमावास्या [hasta amavasya] .. अश्विन् मास [ashvini māsam] la lunaison de la purification du conscient et de la libération de l'inconscient ..

.. Samedi soir, 28 septembre, à 20:29 ( GMT+2 ), nous entrons dans la dixième nouvelle lune de l’An XII, अश्विनी अमावास्या [ashvini amavasya] célébrant le grand glissement dans la saison sombre, .. le long voyage de l’âme à travers la grande nuit de l’hiver .. cette nouvelle lune nous incite plonger dans l'ombre de soi-même,  .. à s'immerger dans l’introspection de sa nature ancienne et naturelle, l’inconscient, .. par la lumière de la positivité en soi, par le feu essentiel de la vie offert par la déesse .. le feu bleu de l'âme .. l’inconscient est, en cette occasion, vu comme l’énergie intelligente, mais impalpable et inconsciente, de notre propre corps, .. le corps étant mu par l’énergie lumineuse, mais invisible de la déesse ..  दुर्ग [durga] .. le corps est la terre sacrée de notre esprit ..
.. en cette nouvelle lune, l’hindouisme voit une renaissance des pouvoirs de la déesse, la महाशक्ति [maha shakti], en nous .. les 10 facettes (9+1) de la महाविद्या देवी [maha vidya devi] peuvent ressurgir en nous, .. et nous permettre de lutter contre l’obscurité et la peur, .. l’ignorance et la mort qui rodent en soi .. la महाशक्ति [maha shakti] est l'énergie vitale du corps .. la महाविद्या देवी [maha vidya devi] symbolise les facettes de la divine sagesse du corps ..
.. les statues en argile de la déesse, vénérées pendant les 9 nuits et 10 jours des fêtes religieuses des रद् नवरात्र पूजा [sharad navratri puja], seront ensuite immergées à grands bruits dans les eaux du Ganges .. les eaux nourricières de l’inconscient .. le but initial de ces पूजा [puja] est de renouer avec le but de sa vie, .. de purifier à nouveau son mental et de retrouver les voies saines de son inconscient, le corps, qui est un don de la déesse, .. en dansant et jeunant pendant 10 jours .. afin de retrouver le chemin de son âme, de comprendre le language du corps .. de redémarrer le doux feu protecteur de la vie en soi, .. la flamme subtile d’un feu immunitaire spontané et naturel, ..  afin de renouer avec l’envie de vivre en accord avec les lois sacrées du corps .. ce corps dont le mental devrait être le serviteur .. le corps est naturellement pur, divin et aimant .. c’est la versatilité du mental qui cause problème .. sa dualité qui crée son instabilité et sa fragilité .. ce mental déviant qui crée la notion abstraite du bien et du mal .. de la bonification ou de la corruption de l’âme .. et qui oublie plus encore de servir le sacré du corps .. 
.. ce qui est bien pour le corps est bien pour le mental, .. le corps réclame à la fois amour et challenge, .. douceur et clarté .. attention et abnégation .. sensualité et spiritualité .. dès que le corps redécouvre le chemin de son âme, il redevient à l’instar de la déesse दुर्ग [durga], une citadelle intérieure de pureté invincible .. un sanctuaire de sensualité bienveillante ..

.. cette dixième nouvelle lune inaugure le mois lunaire d’ अश्विनी ठमास [ashvini māsam] .. les esprits du vent qui vient .. elle est le temps venu des grandes migrations du peuple ailé .. le besoin en nous de voyager en toute liberté, .. à son gré .. à sa guise, dans les grands espaces oubliés .. de revenir sur les lieux énergétiques qui hantent divinement nos mémoires cycliques .. de quitter les terres arides des humeurs, .. et de toucher aux royaumes fertiles de son âme .. d'errer à travers de ses landes .. de voler dans ses cieux infinis .. de surmonter les obstacles de ses mers, de ses steppes et de ses monts enneigés, en devenant les passagers du vent .. les अश्विनी [ashvini],  les chevaux célestes et les cavaliers du crépuscule des idoles ..

 

Astrologie karmique

Lecture succincte du Ciel pour la 10e Nouvelle Lune de l'An XII, अश्विनी अमावास्या [ashvini amavasya]

selon l'astrologie védique traditionnelle, qui compte en mode sidéral

अश्विनी अमावास्या [ashvini amavasya] est la Nouvelle Lune de la Vierge f, elle ouvre dans le culte hindou les fêtes religieuses des नवरात्र [navaratri] ..
cette année, elle est placée dans le नक्षत्र [nakshatra] de हस्ता  [hasta] avec un ascendant AS solaire en Bélier a, donc avec un ascendant lunaire, la Part de Fortune D en Bélier a également .. elle ouvre la septième lune du calendrier hindou, अश्विन् मास [ashvini māsam] .. elle inaugure la 10e lune tantrique, celle qui signe la victoire ou la défaite karmique de l'An XII ..

cette nouvelle lune nous rappelle que ..

 rares sont ceux d'entre nous, qui écoutent avec sagesse leur inconscient, qui touchent le corps de la déesse .. dans la folie du stress, nous nous perdons toujours dans notre folie mentale et humorale, .. et nous refaisons à nouveau et sans cesse, les mêmes erreurs du passé ou des générations précédentes ..

selon la nouvelle astrologie occidentale, qui compte en mode tropical

elle est la Nouvelle Lune de la Balance g de l’An XII ..
son ascendant solaire AS est en Taureau b ..
elle est la dixième Nouvelle Lune de l’An XII ..
la Nouvelle Lune des migrations ou des sédentarisations ..
des fins de règnes et d'hégémonie .. et de vieilles dépendances  ..
ou du début de nouveaux paradigmes .. et de nouveaux espaces à investir ..

cette nouvelle lune nous rappelle que ..

à vouloir fuir ses obstacles, fuir ses problèmes, fuir les évidences de ses contradictions, en voulant sans cesse s'évader au bout du monde ou dans les dédales de sa tête .. on resserre plus encore le noeud karmique de sa corde autour de sa gorge .. la solution n'est ni dans la passion, ni l'exaltation, ni dans la fuite en avant .. mais non plus ni dans le calcul, ni le déni ou ni la froideur .. la solution est dans la clarté de la compréhension de son challenge, dans la paix du non-stress .. la solution est dans la confiance en le rebondissement de son corps .. le corps souffre à tenter de réaliser l'imperfection du conscient, .. si j'écoute avec clarté mon inconscient, si je soigne avec constance le corps, .. je soignerai mon passé en le remodelant .. j'évoluerai en paix en perfectionnant mon conscient ..

.. cette année XII, la nouvelle lune d’अश्विनी अमावास्या [ashvini amavasya] est, en mode sidéral, à 11°13’ de la Vierge en le नक्षत्र [nakshatra] d’नक्षत्र [hasta] .. cette nouvelle lune est, selon le calcul en mode sidéral, signée d’un ascendant solaire à 16°59’ du Bélier a .. l’association des symboles Vierge f - Bélier a est une incitation à remettre les compteurs à zéro et à tout recommencer ailleurs à partir de la base .. à reprendre goût à revivre seul en harmonie, .. à reprendre distance, .. à quitter ses habitudes et ses repères .. à se distancer des lieux qui ne nous enseignent plus rien de nouveau .. tout en renouant de nouveaux liens sains et francs avec son entourage recomposé ou réinventé .. l’आश्रम [ashrama] du Lion e est l’art de l’équilibre entre le mélange des biens et la part des choses dans l’intimité relationnelle, .. la coexistence est un art difficile, fait pour les êtres forts .. être exposé à la nature humorale de son partenaire ou de son entourage est un exercice délicat, compliqué pour les êtres fragiles ou fragilisés .. vivre ses spasmes humoraux est une mission aussi impossible que de les refouler humoralement .. car ces deux comportements peuvent les nourrir plus encore que les amoindrir .. de plus celui qui est humoral, ne supporte pas l'humeur de l'autre ..

.. l'expérience de la vie dans le monde, est un mélange de convergence emphatique et de divergence humorale du point de vue .. le point de vue semble faire percevoir d’apparentes similitudes et de pseudo différences d’opinion .. en d’autres mots, c’est notre compréhension qui nous cause problème, .. nous sommes tous aussi semblables que différents, .. aussi liés que séparés : ..
.. « c’est ma compréhension du monde qui me déchire et qui me berce, .. qui me partage et me confond, .. car le monde en moi est à la fois infiniment Un et multiple, .. il n’est que le miroir de mes propres humeurs divergentes et alternées, .. c’est pour cela qu’il me semble aussi cohérent qu’incohérent, aussi bienveillant qu’altéré .. aussi uni que décousu  .. je me suis laissé aller à comprendre comme les autres ou contrairement aux autres, je me suis laissé entrainé dans mes compensations et mes ressentiments  sans fin .. mais je n’ai pas encore commencé à comprendre par moi-même, simplement et sincèrement, ce que je suis sans haine et sans main mise sur l'autre .. c’est ma philosophie qui me cause problème, qui me crée des ennuis et des attentes insatisfaites .. le monde me reste insaisissable .. mes lois et mes règles, ne sont pas celles du monde, le monde reste autre, plus grand, plus vaste » ..

.. la pleine compréhension nécessite un feu intérieur, .. le feu de l'âme qui nous meut .. et dont la lumière éclaire les circonstances dans lesquelles nous nous trouvons .. sans feu, il n’y a pas de vraie sagesse, pas de pleine conscience et pas de divin éveil .. le monde extérieur, notre entourage, semblent tour à tour autant stimuler nos humeurs que les refouler ..  l’expérience nous montrera que, qui que nous soyons, tolérants ou réactifs, doux ou amers, généreux ou égoïstes, sociables ou autistes, aimables ou violents,  nous serons testés et manipulés, abusés et punis pour ou par ce nous sommes .. pour ou par ce que nous représentons .. et qu’à ce point de vue, il faut mieux être naturellement la personne qu’on est destiné à être, qu’à tendre à être la personne qu’on ne sera jamais, car on n’aurait jamais les moyens de l’être, .. ce sera plus facile à tout nous expliquer, quand battu par la vie ou par la réactivité des autres, nous serons tentés de nous plaindre sur notre sort ..et de la non-réciprocité du monde ..

 

la déesse est la sagesse de l'inconscient du corps .. 

.. l’inconscient est la terre fertile de la déesse .. la force cyclique de régénérescence et de déshérence de la mémoire corporelle .. l’énergie de résurgence et de désuétude de la forme corporelle .. l’inconscient est l’espace-temps de la déesse .. cette puissance qui reforme sans cesse la matière travers du temps et qui maintient différemment la vie à l’intérieur d’un espace clos .. dans la cosmologie tantrique, la déesse est la dimension de la matière ou du corps non-conscientisable par l’humain ordinaire, .. l’énergie-conscience de la matière manifestée ou vivante .. la supra-intelligence de l’émotion et de la sensation .. la monade  du corps réalisé ..
.. le dieu serait alors la dimension de l’esprit non-conscientisable par l’humain ordinaire, .. l’esprit-conscience de la matière non-manifestée et de l’éternité quantique .. la déesse et le dieu seraient la dyade des deux inconscients de l’humain, l’inconscient de la forme, l’inconscient de la pensée .. au niveau individuel et mésoscopique, au niveau macroscopique et microscopique, au niveau quantique et physique .. au niveau relatif et individuel ..

.. par définition, l’inconscient du corps entretient toutes les mémoires des formes et des connectivités .. toutes les mémoires des traumas et des souffrances, des manques et plaisirs .. des déplaisirs et des joies .. tous les non-aboutis, les non-reconnus, les non-clarifiés attendent à être manifestés et vécus, .. révélés et reconnus, .. enfin rencontrés et rassasiés .. apaisés ..