fbpx 6e Pleine Lune de l'An XII .. | resonant worlds Aller au contenu principal

Tu navigues actuellement sur la nouvelle version de notre site. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, nous t'invitons à faire un login
Si nécessaire, tu peux demander un nouveau mot de passe en cliquant ici.

scorpio-red-lady
Publication provisoire

6e Pleine Lune de l'An XII ..

l'amour vrai s’inscrit au delà du temps .. au delà des aléas .. au delà des apparences .. l'amour ordinaire, l'amour passionnel est destiné à les subir ..

Lundi 17 juin 2019, à 10:30 ( GMT+2 ) c’est jour de Pleine Lune, l’apothéose de la 6e Lune de l'An XII (2+0+1+9) .. 

.. ज्यैष् पूर्णिमा [jyestha purnima] en ज्यैष्ठ मास [jyestha māsam] .. elle transite à 1°42’ du [nakshatra] de मूल [moola], la réminiscence de la racine .. la résurgence d’une vielle mémoire de survivance, bien active ..
.. elle est la troisième pleine lune de la saison des Esprits du Vent .. la troisième pleine lune du printemps, une pleine lune rouge-rubis du Scorpion, .. une lune alchimique scintillante rouge-fraise, .. une pleine lune agitée les Vents des Gémeaux .. témoins des des séductions et des pollinisations .. cette lune attire et suit comme un aimant, l’été qui vient à elle, et elle qui vient à lui .. au Solstice du 21 juin prochain, la porte de l’été sera franchie .. les portes de la Cour du Roi Surya seront alors ouvertes à nous .. la Cité d’Or de Rama, Ayodhya, Dôme du Solstice d’Eté, sera visible aux yeux de ceux qui veulent la voir .. une cité d’une conscience de plan supérieur, d’ordre divin et porteuse de sa propre lumière .. contemplative du monde et auto-réfléchissante, non-jugeante et non-interventionniste, mais inaccessible pour le commun mental des mortels .. conscience surplombant le monde ordinaire de la souffrance, de la versatilité et de l’ignorance des hommes ..
.. la relation aimantée avec sa conscience est l’ultime histoire d’amour .. toutes les autres histoires d’amour finiront par se dissoudre et s’éteindre naturellement, mais elles auront pleinement participé à nourrir le feu de sa conscience aimante .. l’amour de l’autre est une conséquence de l’amour inconditionnel de la conscience du Soi .. cet amour va passer par la célébration du temple du corps, d’un corps .. du temple de la matière, d’une forme .. du temple de l’autre, d’un être .. du temple du monde vibratoire .. du cosmos embrassé ..
.. la sixième lune est celle d’une totale effervescence sensuelle du mental ..  celle des toutes grandes agitations et des toutes fébriles excitations, sont exacerbées avant l’ascension en les cieux privilégiés de l’été, .. audacieux challenges, espaces immenses et préservés .. aventureux et contemplatifs .. mondes solaires par excellence de l’aisance .. et oniriques par l’allusion tacite et le language lunaire indirect ..
.. la sixième lune nous conduit à ce qu’inconsciemment nous aspirons intimement au travers de la réalité du monde .. tout au sommet de notre existence .. tout au centre de notre vie .. toute l’énergie que nous avons déployé depuis l’équinoxe de l’automne passé, ou depuis un nombre important de cycles précédents .. a été investie et consumée pour atteindre ce moment-clé de l’été .. le retour par les racines, au sommet de nos idéaux intimes, .. au centre de notre monde affectif .. ou en nos tréfonds souvent très modestes, mais essentiels, parce que vraiment naturels ..
.. le midi de notre monde matériel, est établi en son minuit résolument virtuel et abstrait .. l’été, le midi de notre existence est le big time, le big slam, .. ou son contraire, le constat de non-lieu .. de non-intérêt .. de vanité des préoccupations sociales et professionnelles jusqu’aujourd’hui poursuivies  ..
.. paradoxalement, le midi sur terre, la rencontre ou le dépassement des modèles patriarcaux, l’été, .. est aussi le minuit dans le ciel sidéral, dans le grand vide cosmique .. l’été est de fait l’archétype astrologique du Fonds du Ciel, signifiant le retour onirique à ses racines nocturnes, à ses ressources énergétiques souterraines, qui nous meuvent depuis toujours (=selon les critères de la famille patriarcale) .. à nos ombrages matriciels matriarcaux et doucement préservateurs (=selon les critères de la famille matriarcale) .. l’été est aussi l’endroit où je me mets à l’ombre paisible de mes désirs solaires et de mes modèles éthiques ou passionnels .. l’été est à la fois, ambitieux, aventureux, et en même temps, révélateur de ses non-motivations .. de son humilité non-avouée .. de ses embarrassantes non-envies à tenter quoique ce soit ..
.. la 6e pleine est celle qui nous fait nous connecter à tout cela, .. elle nous pousse à avouer et se confier à autrui, à communiquer et échanger avec un inconnu, promettre et se compromettre avec un connu .. « la sixième pleine lune est celle qui me met doucement en-dehors de mon « moi prétexte  » .. et qui me pousse à révéler à soi-même un autre soi-même, parfois simplement un aspect inattendu en demi-teinte, moins éclatant, .. un peu refroidi et inerte, ou échaudé ou conservateur, ou tièdement tenté et féru tentateur, ou un peu écervelé et grandement manipulateur »  ..

Astrologie karmique

Lecture du Ciel pour la 6e Pleine Lune de [jyeshta] lundi 17 juin 2019 à 10:30 (GMT+2)

selon l'astrologie védique traditionnelle, qui compte en mode sidéral

ज्यैष् पूर्णिमा [jyestha purnima] est une Pleine Lune des Gémeaux c
transitant dans le [nakshatra] de [moola] à 1°46’ du Sagittaire i,
le Soleil voyage dans le ciel de la constellation des Gémeaux c ,
cette Lune porte un ascendant solaire Cancer d

.. cette lune nous rappelle ..

  • que notre imagination-projection inconsciente est toujours notre pire ennemi ,
    et que notre imagination en pleine conscience est assurément notre meilleur alliée ..
  • ce qui est conscient est de facto en moi et avec moi..
    ce qui inconscient est donc hors de moi et contre moi ..
  • ou alors que mon moi en lui est absent de lui, séparé de lui et en guerre incestueuse avec lui ..
selon la nouvelle astrologie occidentale, qui compte en mode tropical 

elle est la Pleine Lune des Gémeaux c de l’An XII .. la Pleine Lune Fraise
transitant à 25°53 du troisième décan du Sagittaire i, en Maison V
le Soleil  finit son voyage dans le ciel de la constellation des Gémeaux c
.. cette lune porte un ascendant solaire en Lion e

.. cette lune nous rappelle ..

  • que nous devons être en notre fort intérieur bien plus que ce que nous semblons être ..
    et que nous devrions en tout être capable de faire intérieurement plus que ce que nous semblons capable de faire ..
  • que la solitude n’est jamais une punition en soi, mais une opportunité parmi d’autres à saisir pleinement ..
    « rappelle-toi que tu as été l'étoile et salumière »  rappelle-toi le temps ou tu étais une étoile géante, .. un soleil souverain immense qui brillait de toute sa lumière dans sa plus belle solitude .. la lune qui tourne autour de notre terre, cet astre refroidi, nous rappelle que nous avons été à nos origines, du même feu et de la même lumière que le soleil ..

शस्त [shasta], VI le Six .. « je suis ceci, mais je suis aussi parfois cela »  .. en numérologie tantrique, शस्त [shasta] est la beauté de la légitimité et de l’authenticité, .. la lumière vertueuse de la fortune et du destin futur .. et le poids de l’illégitime et l’ombre du faux, la désharmonie du passé qui resurgit et la damnation à l’exposition au hasard qu’elle implique, autant d’agent-attracteurs de la chance et du désagrément .. de la séduction ou de la déshérence  .. de l’induction et de confusion .. le Six est une prière élogieuse  et vertueuse .. le Six est l’enclin aux tentations complexées et contradictoires issu du passé .. un aveu risqué de sa flamme et un désaccord laissé en suspens .. le Six est la beauté d’un désir composé de facettes multiples et convergentes .. le six est une accumulation notable de désaccords et de divergences anciennes .. le Six est le sexe et le sexué .. ce qui montre l’intégrité d’un être face à l’intégralité de ses tendances intimes compensatrices et contradictoires .. ou de sa damnation à ne vivre que la non-harmonie de l’alternance, de sa dualité .. le Six est l’autorité intime, constituée de l’ensemble de mes pulsions sexuées, l’appel de mes racines anciennes, au service du familier (=la vertu connue de par le passé)  et de l’infâme (=le péché qui fait perdre tout droit à prétendre) .. et de mes prières pieuses, mes aspirations-prétentions à évoluer vers l’expression de ma lumière » .. le Six réussi et magique, est celui dont la séduction fonctionne, le Six vulgaire et vénal, est celui dont la séduction de fonctionne pas et la mécanique évidente .. la séduction est l’art de sortir de son chemin habituel, de ses sentiers battus .. et de parcourir les chemins de traverse, et se prendre, sans se fourvoyer et sans se diminuer .. et de l’expérience d’autres mondes sensuels, s’enrichir à l’infini ..

.. le passé nous empêche de renaître librement, naturellement et essentiellement dans le vrai .. dans l’authentique .. dans le réel .. dans la légitimité de notre existence .. nous sommes ce que nous faisons aujourd’hui, du passé nous sommes esclaves et dépassés ..
.. surmonter le passé, bon ou mauvais, honorable ou honteux est un challenge ultime et une nécessité fondamentale à accomplir à tout prix .. la célébration nostalgique ou le déni d’un passé, quel qu’il fut, beau ou laid, noble ou minable, fort ou faible, empêche le corps-mental de se bonifier et de se régénérer, de se libérer et de s’adapter au moment actuel, aux circonstances actuelles, aux demandes nouvelles de l’âme-vibration .. la non-compréhension du passé empêche de corps-mental de renaître avec force et beauté de son propre feu .. son autorité (=son propre et vrai feu) .. la compréhension du passé dissout véritablement le passé expérimenté et recrée ainsi du feu vital ..
.. le passé n’existe plus et le temps n’existe pas en lui-même .. le mental le crée par allusion et par constat de faiblesse, par manque de nouvelles expériences fortes, face à des processus qui lui semblent se répéter sans fin .. la mémoire du passé est souvent signe d’obsession mentale maladive, psychotique ou hypocrite .. et de non-compréhension volontaire et convenante, par déni ou par non-intérêt d’y découvrir ses contradictions, ses mensonges, ses incapacités .. elle entretient une blessure et une attente .. elle nourrit une appréhension et une contradiction convulsive répétitive .. la peur de la faim de ses désirs .. la peur de ne plus pouvoir faire honneur à ses désirs .. la peur de plus vivre de désir, de manquer de désir .. le désir est comme tout travail, à la fois un plaisir et une souffrance .. telle la vie ..

.. la pleine lune de [jyeshta] appelle silencieusement et implicitement, à plusieurs considérations cruciales : ..
.. le mental ordinaire est soumis aux lois des circonstances et de la précarité de toute existence .. il donc est fasciné et torturé par l’idée de chance et de malheur .. par l’idée de passion et de défection .. par l’idée de stabilité et de rupture .. par l’idée d’acquisition et de déception .. par l’idée d’acquis et e manque  ..  par l’idée d’attachement et d’abandon ..  par l’idée de changement et de déshérence .. bref par l’idéation, et non par les faits  ..
.. l’ordinarité du mental veut qu’il s’inquiète de ce qu’il ne peut conserver ou maintenir .. l’ordinarité veut qu’il se lasse de qu’il possède et ce qu’il maintient .. s’inquiéter et s’attacher, se lasser et s’ennuyer, se laisser aller à l’abandon et souffrir .. souffrir d’avoir et souffrir de ne plus avoir ..
.. le spectre du pouvoir (=la possession) et de la mort (=la dépossession), le fascine et le terrorise tout à la fois ..
.. [jyeshta] fait appel à un mental supérieur, non-ordinaire et auto-sacrifiant .. saississant, imprégné de sentiments supérieurs, extra-ordinaires et extra-sensoriels, déconcertants .. [jyeshta] est une spirale ascensionnelle qui attire vers un niveau supérieur, vers un haut-plateau aux horizons infinis et exaltés .. l’amour extra-ordinaire est une prise de risque .. un pari fou et insensé .. un combat contre la vie ordinaire .. contre la faiblesse et l’ignorance .. arriver à faire ce qu’on n’était pas capable de faire .. oser concevoir, ce qu’on avait oublié de tenter comprendre .. ou chuter plus bas encore à un niveau inférieur, un niveau tant craint mais visiblement tant mérité .. il est si facile de mourir sur l’instant, il est si difficile de vivre intensément toute sa vie ..