fbpx 6e Nouvelle Lune de l'An XII .. | resonant worlds Aller au contenu principal

Tu navigues actuellement sur la nouvelle version de notre site. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, nous t'invitons à faire un login
Si nécessaire, tu peux demander un nouveau mot de passe en cliquant ici.

jyeshta goddess
Publication provisoire

6e Nouvelle Lune de l'An XII ..

ज्येष्ठा [jyeshta], la dualité de l'amour fusionnel et de la souffrance transcendée ..

Lundi 3 juin 2019, à 12:04 ( GMT+2 ) c’est jour de Nouvelle Lune, ज्येष्ठा अमावास्या [jyestha amavasya], célébrant le commencement de la 6e Lune de l'An XII (2+0+1+9)

Astrologie karmique

ज्येष्ठा अमावास्या [jyestha amavasya], nouvelle lune dédiée à [shani], célébrant l'amour au delà de la mort .. 

ज्येष्ठा मास [jyeshta māsam] .. la Lune qui sera alors pleine au coeur de la constellation du Scorpion ..
.. la 6e nouvelle lune transite cette année, en mode sidéral, à 18°27 de [vrishabha] le Taureau, en [nakshatra] de

रोहिणी [rohini] .. l'étoile rouge et dorée d'Aldébaran .. la beauté terrestre toute de rouge et d’or vêtue que je poursuis et qui me poursuit tout à la fois ..
.. elle est la troisième et dernière lune du printemps, saison des Esprits du Vent .. appellée Lune des Amoureux, Lune Rose et Lune Fraise, Lune des Mariages et des Succès en plein jour, aux vues de tous, .. la 6e nouvelle lune est la porte lunaire de l’espoir en la beauté de l’été et de l’exorcisme du mauvais oeil ….

.. le temps de [jyeshta māsam] apporte aussi les derniers tourments psychotiques du printemps, les derniers gels, souvenirs frileux de la saison sombre de l’hiver .. les derniers vents glacés, réminiscences des peurs nocturnes de la solitude qui nous privent de notre sérénité .. des menaces de l’abandon qui nous gâche notre harmonie .. des craintes de la maladie qui nous défait de toutes nos illusions .. des appréhensions de la malchance qui nous ruine de tous nos efforts ..

.. [jyestha] est un [nakshatra] au coeur de la constellation automnale du Scorpion .. [jyestha] est régi par l’étoile géante d’Antares, l’antithèse de la réalité du Taureau .. [jyeshta] est domifiée par Vishnu et la planète Mercure .. son énergie souvent démoniaque et tourmentée est celle d’un [rakshasa], à l’image de la colère d’Indra, le démon transformé en dieu  .. [jyeshta] prend ainsi l’archétype de l’ex-épouse .. de l’ainée seule face au destin, l’aïeule esseulée .. la veuve maudite .. l’éternelle délaissée, .. l’araignée solitaire qui attend patiemment sur sa toile .. elle est le tourment qui se nourrit des tourments ..

.. ज्येष्ठा [jyeshta] est une énergie duale de la déesse-mère assez caustique à aborder .. au plein coeur de la phase très fertile et très envoutante du printemps, au passage du temps du Taureau à celui des Gémeaux, elle représente une réminiscence d’une leçon du passé non-comprise .. ou de la sombre appréhension d’un oubli impardonnable, .. du non-respect des accords tacites et des prémisses .. de la mise en danger de l’harmonie d’une vie, dont les règles n’ont pas été respectées .. ou d’une relation antérieure dont les promesses n’ont pas été tenues .. [jyeshta ] est la remembrance des échecs, des séparations, des malchances d’un cycle antérieur .. [jyeshta] déesse de l’amour fusionnel et absolu, devient déesse de la solitude et du laissé pour compte .. de la trahison subie (=le crime de lèse-majesté) et du dommage causé (=l’outrage) .. de la souffrance de l’ex-conjoint et de la damnation du nouveau conjoint, soumis au maintient du mauvais sort .. temps symbolisé par le passage de la pleine lune de [jyeshta], des constellations du Scorpion en celles du Sagittaire ..
.. avant de passer trop aisément à des aspects potentiellement fétichistes et moralistes, [jyeshta] est d’abord une sagesse féminine pragmatique et une pleine conscience implicite, forgée par les expériences directes rencontrées dans les innombrables cycles de sa vie, .. et par le biais de leurs acteurs instables et égocentriques, les hommes :
.. les attentes .. les envies .. les projections, d’une part .. et les déceptions .. les dégoûts .. les appréhensions, d’autre part .. la vraie solution du problème ne se trouve pas forcément dans le respect aveugle de la moralité, des usages et du devoir .. ou dans la résignation au sort jeté par le destin, dans le déni et dans la dépression qu’amène l’inutilité de soi, ce chemin tortueux qui mène à la peur de la mort du « moi » .. mais dans la compréhension de nos archétypes intérieurs qui nous hantent .. et qui nous aimantent dans leurs orients, dans leurs polarités mises en carré (=multiples oppositions, télescopage et confrontations à 90° autour du « moi » ) ..

References