fbpx 4e Nouvelle Lune de l'An XII .. | resonant worlds Aller au contenu principal

Tu navigues actuellement sur la nouvelle version de notre site. Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités, nous t'invitons à faire un login
Si nécessaire, tu peux demander un nouveau mot de passe en cliquant ici.

sakura and return of a cold wave
Publication provisoire

4e Nouvelle Lune de l'An XII ..

चैत् अमावास्या [chaitrā amavasya] .. चैत् मास [chaitrā māsam] la lunaison de la racine du manque complexé et de l’essence du besoin naturel ..

Astrologie karmique

.. dans la matinée de vendredi 5 avril 2019, à 10h52, c'est jour de Nouvelle Lune, le commencement de la 4e Lune de l'An XII, la Première Lune des Esprits du Vent ..चैत् अमावास्या  [chaitrā ou caitrā amavasya] .. elle est placée cette année XII, en le [nakshatra] de  रेवती [revati], à 20°10’ selon le mode sidéral, en la troisième maison lunaire des Poissons, pour ouvrir le mois de चैत् मास [chaitrā māsam] .. la lune de [chaitrā] est [hanami] au Japon,  le temps de la floraison des cerisiers, les [sakura] .. [chaitrā] est l’explosion des fleurs qui font état de tous leurs charmes et de tous leurs atours éphémères .. [chaitra] est un temps de préparation à la pollinisation et à l’insémination du monde, au mois de [vaishaka], le mois de mai prochain .. [revati] est l'incitation à transcender toute expérience, tout cycle en richesse intérieure ..

..चैत्र [chaitrā] ou [citrā] est le brillant dans le ciel et le précieux en l’intimité de soi .. il est l’appel céleste qu’on entend ou comprend, .. et le tourment de l’envie qu’on subit ou pressent .. [chaitrā] est cette humeur karmique envoutante ou spasmodique, .. ce charme envahissant et hypnotique, qui fait qu’on s’aventure et s’expose sans comprendre, aux aléas de son destin, .. qu’on se risque et s’offre sans savoir, aux dangers du monde .. à la beauté émouvante et à l’expérience troublante de sa nature transitoire, .. de notre nature transitoire .. le charme magique de [chaitrā] attire et déclenche, selon les Vedas, le ऋत [rtā], le retour de la mécanique inexorable du destin, .. qui nourrit selon les lois incontournables du कर्म [karma], la mise en exergue et le sacrifice de la beauté de soi, .. la mise en feu du moi et la consumation de soi : la lune de [chaitrā] est Lilith la belle séduisante déesse de la fatalité (=la femme fatale qui amène la chute) .. et कलि Kali l’obscure terrifiante déesse du couperet du temps ..

.. dans la philosophie métaphysique de l’hindouisme, ऋत [rtā] est le processus du feu divin en nous, créatures mortelles .. un feu divin qui crée l’ensemble les règles qui créent l’ordre réel des choses .. et qui nous expose à la conformation existentielle aux lois de la vie .. à la réalité vraie au-delà des apparences et du transitoire, aux delà des hasards apparents de la chance et la malchance .. le [rtā] est le mode naturel , moral et sacrificiel  (=faiseur de sacré) qui nous pousse à nous transcender, mais auquel nous devrons tous, sans exception, nous plier, car nous subissons comme tout être vivant sur terre, les lois de l’espace et du temps .. le [rtā] est un processus igné, une mécanique divine et mystérieuse qui nous amène de la naissance hébétée, à la mort promise .. notre pensée est programmée par le [rta ] .. notre pensée dans sa source et ses profondeurs est le [rta ] ..

.. le [rtā] ou [ritā] constitue l’ordre naturel et consécutif au feu de la vie sur terre .. il est le processus des substances karmiques qui nous habitent et constituent .. le [rtā] est une mécanique invisible et sous-jacente qui déclenche la mise en manifestation dans les événements et dans la matière, d’un ordre métaphysique occulte et fondamental : .. l’hypostase est ce qui se tient en dessous de l’apparence des choses, .. ce qui agit dans les coulisses du théâtre du monde  mais qui réalise toutes sa nature éphémère .. elle se définit dans la spiritualité de l’hindouisme et dans la philosophie du tantrisme, par la divine trilogie, la कर्म [trimurti] sacrée de : [brahma], [vishnu] et [shiva] ..

.. selon le néo-pythagorisme, qui bien avant le néo-platonicisme, aurait formulé dans ses écrits, les bases de la très ancienne méta-physique indo-européenne, le fondement de la matière-pensée-âme base (=les éléments du fondamental ) .. le fondamental est constitué du triptyque de la dyade qui contient toute matière, toute permanence .. et de la monade qui contient toute forme, toute impermanence  .. techniquement la dyade serait l’archétype de la matière originelle et informelle .. et la monade serait l’archétype de toute forme d'idée originelle .. dyade et monade s’intégreraient l’un dans l’autre grâce au logos , l’action qui réaliserait transitoirement l’univers tel que nous le percevons .. par le Un composé et illimité (= la dyade , le circonstanciel de l’intellect, le mental de [shiva] ), .. interagissant avec le Un suprême et limité (=la monade , l’essentiel de l’esprit, la cohésion de la conscience de [vishnu] ), .. par l’action de l’unité de multiplicité (=le logos , le langage et le relationnel de l’âme, la prière respirée de [brahma] )  .. 

.. l’hypostase est le principe premier et occulte de la matière-pensée-âme base, .. en général dans les traditions indo-européennes et mésopotamiques, elle apparaît sous forme d’une trilogie (=3 en numérologie tantrique est symbole de multiplication première vers l’infini ) basée sur le fondement circonstanciel et causal de toute réalité .. ou le fondamental caché d’un monde révélé, .. de ce qui agit ou subit en lui, .. à ce principe viennent s’ajouter l’essence , la nature de l’être ou de ce par quoi on le défini .. et l’existence , le fait d’être délibérément  là ou de ce par quoi on est là .. ces trois principe sont les bases de notre mental, notre operating système qui interprète et traduit pour notre individualité le langage de notre corps, le langage de notre esprit et le langage de notre âme qui vivent et proviennent de mondes bien différents à celui de notre ego, de notre moi ..

चैत् अमावास्या  [chaitrā amavasya], l’emprise des circonstances, des essences et des reliances .. 

.. चैत्र [chaitrā] est le temps magique du besoin de reliance .. un moment d’envoutement .. [chaitra] annonce le retour d’une emprise mystérieuse sur ses envies et ses manques, .. sur ses compensations et ses déviances .. face aux circonstances et à l'appel de l'essence ..

.. le complexe psychologique influe sur ses actes, sur ses besoins, sur ses comportements .. le complexe ( =infériorité, supériorité et séductibilité ) pousse à passer sa vie à feindre et à prétendre, .. à simuler et à compenser des désirs primaires frustrés ou refoulés .. des blessures narcissiques .. des projections affectives  .. des psychoses phantasmagoriques .. des délires névrotiques .. des besoins convulsifs de revanche .. des besoins de faire chuter l’autre dans sa nasse .. de lui faire perdre la face .. le complexe est à la base un infantilisme .. une blessure psychologique infantile subie par l’autorité parentale trop intimidante, qui pousse aisément à simuler ou dissimuler, à feindre ou falsifier tout comportement .. le complexe pousse à une intelligence stratégique perverse d’amour-haine .. de mise en concurrence et concupiscence de tout objet de pouvoir .. une sorte de péché-blessure originelle ..

.. [chaitrā] souligne en notre totale intimité, la vraie nature du besoin et du manque intérieur .. de la pertinence du besoin et de compensation du manque .. de la carence de l’envie et la déficience du besoin .. le complexe psychologique nourrit un jeu pervers, une dérive, une nécessité d’apprendre à maquiller inconsciemment ses carences et le besoin de prendre l’ascendant symbolique sur ses déficiences .. le besoin d’apprendre à réaliser sainement, sans maquiller ou feindre, .. agir ou accomplir donc par non-compensation ou non-décompensation, est essentiel et salutaire pour la santé de sa psyché .. apprendre à réaliser ce qui est nécessaire réellement à notre plénitude, à notre adaptation et à notre évolution imposée  .. ou se perdre encore à prendre revanche symbolique sur nos complexes de déficiences affectives et de carences psychologiques ..

.. voyons-nous les choses comme il nous aide ou sert vraiment qu’elles soient ?, .. ou ne voyons-nous que la projection de nos complexes d’êtres non-matures (=patterns et matterns) .. et de nos craintes infantiles de non-nés (=chillerns) ? .. quels sont nos rapports pragmatiques avec l’autorité intimidantes et ses lois contraignantes ? ..

.. notre existence n’est-elle faite que de circonstances produisant aléatoirement de la chance et de la malchance ? .. ou il y a t’il une force primale fabuleuse à découvrir dans ses racines-pétales tribales et ses essences atemporelles ? .. une force magique envoutante à chevaucher et à maitriser, dans ses reliances et ses défis  .. [revati] est une existence faite d’attentes et de souffrances à transcender en richesse et en opportunités .. notre corps en douleur, notre esprit en repli, notre âme en souffrance attendent seulement notre pleine présence .. notre pleine conscience .. car seule la présence et la conscience permettent d’accueillir toutes les causes et les conséquences de notre existence ..

Orbes et Aspects

Signification des Orbes et des Aspects :

les Angles-Relations entre Planètes en Astrologie :

  • 0 conjonction (=0°: dépendance consentie ou fusion interférente )
    adéquation, assimilation, superposition, imposition = unité
  • quart de sextile (=15° : début de fissure, danger d’usure, début de divergence / recherche de plaisir, trouver sa place, sa liberté ) (360°/24)
    mise en richesse, en variation, en partage individuel de l’espace commun
  • semi-sextile (=30°: en voie d’intégration ou de rupture ) (360°/12)
    cohabitation, concession, voie d’intégration ou de séparation
  • demi-carré (=45° gains ou dommages collatéraux ) (360°/8)
    hésitations, doutes, remise en cause, tentatives de dégagement,complétudes et crises
  • sextile (=60°: cohésion ou cohabitation harmonieuse ) (360°/6)
    harmonie, cohésion, complémentarité, affinités sexuées
  • quintile (=72° multiplication harmonique (360°/5)
  • multiplication libre, contamination naturelle impossible à contrôler
  • carré (=90° : en action conflictuelle ou en réaction constructive ) (360°/4)
    mise en exergue des contractions contradictoire,
    mise en construction par respect des intérêts opposés ..
    mécanismes automatiques de freinage et de compensation
  • trigone (=120°: expansions débridées ou contenances de bon aloi, triplicités ) (360°/3)
    expansions harmoniques et multiplications dominantes , tendances et influences favorables
  • sesqui-carré (=135° confrontations et prises de liberté) 13x 360°/24)
    multiplication des tensions pour l’émancipation
  • biquintile (=144° harmonique mise en majoration ) (2x 360°/5)
    enclin, retour du naturel  
  • quiconque (=150° tension interne, attention marquée ) (5x 360°/12)
    tensions mentales, divergences internes
  • opposition (=180°: différentiation par opposition et antagonisme par complémentarité ) (360°/2)
    antagonisme complémentaire fortifiant, objectivité, dépression, contradiction, dualité
References