Resonant Worlds Institute | Mondes en Résonance

Dimanche, 20 Janvier, 2019 - 09:58

Le Verseau .. l’Ange et son Démon .. la Faiblesse

À l’Essence de l’Esprit Entérique et aux Racines de la Psyché Limbique ..

— publication provisoire —

 

Dimanche 20 janvier 2019, à 09h58 du matin ( GMT+1) nous entrons dans la Maison du Verseau, कुम् [kumbha] ..

.. [kumbha] est connu comme le jeune porteur d’eau qui apprend et sert les lois de la vie .. le serviteur innocent et nativement pur .. éphèbe séduisant et chaste, mais bien disposé, parfois prostitué .. il est l’apprenti qui tente et ose, parfois sans évaluer les toutes conséquences d’un changement d’équilibre .. le novice qui prend l’initiative, le naïf et parfois le désillusionné .. il est l’émissaire du maître, parfois manipulé .. l’ange protecteur du Soi, parfois incalculable .. le chevalier qui parle en âme et conscience au nom de son roi, parfois si absent .. il est l’objet du maître, parfois amoral, .. il est l’enfant emporté trop vite par la mort, parfois, par la convoitise des dieux, si exploité ..  

.. il est  le Verseau .. l’Ange et sa Faiblesse .. l’Enclin à perdre la Confiance en (le) Soi est son Démon .. créant son moi hystérique et agité, .. soulignant sa faiblesse et sa maladie viscérale, .. sa perte d’intégrité et son diable humoral .. il erre sans cesse entre troublante fébrilité et froide détermination, .. fidélité absolue et rébellion totale ..  il est une audace permanente qui cherche ses moyens .. il est un ange solitaire qui cherche sa lumière dans sa nuit ..

.. le Verseau est un vase humoral qui prend la couleur de ce qu’il imagine contenir .. ou croit protéger de toute déprédation .. le Verseau visualise intuitivement de façon quantique, le monde qu’il sert .. ou qu’il imagine servir et dans le quel il s’investit, .. à yeux pleinement fermés, derrière ses pensées-illusions .. ou pleinement ouverts, derrière les paupières de ses sens, .. cette attitude est une qualité puérile qu’on peut finalement souhaiter ardemment à tous nos ainés croulant sous les réalités humaines et les responsabilités du monde, .. laminés par des décades d’expériences déconcertantes et décevantes, délicates  et ambigües avec les humains .. la vision quantique n’est un bienfait que pour nos chamans et nos gourus, pour nos guides et nos maîtres, confrontés tous les jours à la vraie dureté de la réalité .. à la solitude de l’existence ordinaire .. à la précarité du feu vital ordinaire .. à la faiblesse des hommes et à leur tergiversation constante .. seul face à sa faiblesse intrinsèque, .. à ce titre, le Verseau est dans le Tarot de Marseille symbolisé par l’Arcane de XI - LA·FORCE .. une jeune femme, presque androgyne, à la fois dominante et soumise, .. tenant à mains nues, contre son ventre redevenu chaste, la gueule grand ouverte du Lion des peurs et des doutes .. le Lion est à la fois ses anxiétés et ses désirs, .. sa violence impulsive et sa douceur maternelle de son ventre .. le Lion est son inconscient manifesté, endurant et pugnace .. un inconscient qui est ce cerveau intermédiaire, placé en l’encéphale et l’entérique .. qui ne demande qu’à être dompté .. et à se laisser faire .. si la force est réellement le Soi fort et éternel .. le Feu vital sera alors paisible et serein ..

 

.. cette année XII, l’entrée en Verseau va être décuplée par la pleine lune de [paushyā] au lendemain du 20 janvier .. le Verseau, comme tous les signes d’Air ( Gémeaux, Balance, Verseau) aspirant ésotériquement à la Lumière, est un utopiste et un ingénu, .. un Prince de l’Air et de l’Eau .. un être fondamentalement positiviste qui se méprend sur la bonté des hommes, .. et un être déçu, qui se sent trompé, abusé et trahi par les mêmes hommes, qu’il juge soudainement bien durement, avec colère, rage et ressentiment .. il devient alors un démon hystérique et erradicateur .. le Verseau est folle démesure .. hésitant entre libre interprétation et fondamentalisme .. libertarisme et interventionnisme .. sagesse respectueuse et agressivité intrusive .. conciliation magnanime et aversion rebelle .. 

.. le Verseau est un visionnaire et un schizophrène, plongé soit dans un monde hivernal souterrain, peuplé de brumes, d’ombres et de répugnante noirceur .. soit flottant dans un monde paradisiaque, aveuglé de lumière, d’harmonie et de pureté éternelle .. le Verseau confuse volontairement réalité et imaginaire, voyant des choses qui ne sont pas .. ou qui ne sont pas encore .. avec celles qui n’ont jamais été .. ou qui ne le seront plus .. la naïveté, l’utopie ne sont pas un problème quand elles sont conscientes .. le positivisme, l’espérance, la pureté sont nécessaires pour la régénérescence de l’impulsivité du système immunitaire et pour la régénération de la mémoire native des cellules souches .. 

.. les neuro-sciences d’aujourd’hui ont mis en évidence le dynamisme de la mémoire neuronale ou corporelle .. une mémoire corporelle est sans cesse retravaillée et ressassée, .. réactualisée et rafraîchie dans tous les niveaux du corps .. la mémoire est ré-encapsulée cycliquement dans nos chairs et nos neurones, dans nos organes et nos cellules, dans nos os et notre sang, dans notre ADN et nos bactéries .. la mémoire n’est pas forcément encéphalique, au contraire elle est entérique, systémique, .. elle n’est pas forcément objective, elle est principalement subjective, voir homéopathique ( par souffrance similaire ) .. le cerveau en charge de l’émulsion de la mémoire est le cerveau limbique, ou système limbique, car elle est un véritable collectif de sélection, d’interprétation et de décision, comprenant: l’hippocampe, l’amygdale, le gyrus cingulaire, le fornix et l’hypothalamus .. le limbique est la mémoire instrumentale et symbolisante, illustrée et exprimable , qui réside dans le cortex .. mais elle n’est que prétexte, .. la mémoire instrumentée et symbolique, confectionnée et non-exprimée, se situe dans la corrélation de l’intelligence du ventre et du cerveau reptilien ( molle épinière et bas cerveau ou cerveau reptilien ) .. à cet endroit les mobiles, scénarios et intentions sont de nature totalement différents de la logique intellectuelle et rationnelle du cortex .. 

.. le Verseau représente cette ambiguïté gnostique, cette impression illogique de savoir des choses que je n’ai pas apprises, et dont je n’ai pas eu en cette vie d’expérience directe .. mélangeant protection harmonique bienveillante et réaction viscérale éradicatrice .. le Verseau est aux sources du  système limbique, il est donc l’art de traduire différemment, d’interpréter librement  les codes transpersonnels de l’intellect pulsionnel et les codex universels du corporel émotionnel .. l’art de changer le point de vue des choses d’une façon subjective mais pure, .. et d’en tirer d’autres cohérences, tout en éliminant symboliquement les précédentes incohérences ..

 

l’homme est-il bon ou mauvais ?

.. cette fameuse question, l’homme est-il bon ou mauvais ? montre par sa formulation qu’on pose pas la bonne question .. la question est : quelle est à mon sens, l’origine du bon et du mauvais en moi-même ? .. la probable réponse est : mon manque de force .. ma non-croyance en mon propre feu vital .. créant ma décohérence ..  mon ressentiment face à l’absence de mon dieu ..

.. la problématique est que le propre de l’homme, est de se projeter en tout, de se mêler de tout, de juger les autres, sans se préoccuper des origines et de la nature de soi-même, .. et pas de se préoccuper de soi (=le moi)  ou de se préoccuper du monde (=les autres), .. la famille est sa plus grande limite cognitive .. le destin est donc écrit en sa proche famille .. la matrice familiale ..

.. on ne peut contrôler l’homme .. l’homme semble vouloir faire ce qu’il veut, .. et pourtant l’homme imite sans cesse l’homme .. on ne peut le forcer à évoluer .. l’homme ordinaire se répète sans cesse par cycles .. il ne change pas, tout ensemble donnant l’impression de changer ..

.. régression, stagnance et croissance sont des parties inhérentes de lui-même ..

.. il fait de son mieux, mais exposé à l’adversité constante, finalement il stagne et rechigne, il régresse et se fatigue, puis renonce et se perd .. l’évolution ne marche jamais en lui comme un choix, mais comme une obligation imposée, comme une adaptation forcée ..

.. la question n’est donc pas de savoir si l’homme est bon ou mauvais .. ou s’il évolue au final dans le bon sens .. la question est de savoir si le monde dans lequel vit aujourd’hui l’homme, change .. et si ce changement est un challenge pour l’homme .. s’il peut s’y adapter .. l’évolution a toujours surgit dans l’histoire de l’humanité, face à une véritable menace de mort ou à l’annonce d’une extermination totale .. quand l’homme est en danger, il se connecte à certains autres pour se protéger de lui-même, .. de ses faiblesses et défauts .. de ses peurs et inaptitudes ..  le pire ennemi .. le terrible adversaire .. l’ancien rival .. le grand concurrent .. poussent tout aussi bien l’homme à changer, à dépasser ses faiblesses ou à leur succomber .. que le vrai ami .. le tant aimé .. l’idéal partenaire .. l’apprécié client .. seule l’excellence suscite plus d’excellence encore et toujours .. seule l’envie de développer éternellement sa vigueur et  son feu, sa jouvence  et sa flamme, entretiennent l’excellence .. et nourrissent par challenge, l’évolution .. l’évolution n’est pas une réaction à des circonstances occasionnelles , mais un dépassement des circonstances conditionnantes éternelles ..

.. tant que l’homme à conscience de la richesse de sa flamme .. ou de la force du maintient de son feu vital .. il évoluera vers son bien .. son feu .. si l’homme court encore après sa richesse jamais touchée, après sa force jamais chevauchée, .. il n’évoluera jamais, il ne sera qu’un opportuniste désespéré, qu’un imposteur pathétique .. ce qui semble toujours manquer, ne saura jamais remplir le vide .. l’absence n’est qu’une sensation intérieure .. .. « si je me méfie des humains, je me méfie encore plus de moi-même .. personne ne me trahit mieux que moi-même, et l’entretien de ma faiblesse personnelle est mon ultime trahison  .. comment juger des hommes qui ne veulent pas faire pour moi, ce que je ne veux pas faire pour moi-même » ..

 

Uranus, planète domifiante de l’espace-temps du Verseau 

.. Uranus est le ciel réinventé et réinterprété, le ciel lu et vécu .. tourné vers l’extérieur, avenir sans limites .. Uranus est le complément et l’alter-égo de Saturne .. la terre fermée, tournée vers l’intérieur .. vers ses limites ..

.. Uranus décrit à merveille l’espace psychique dual du Verseau ..

Uranus est folie révolutionnaire et attachement nostalgique, marée émancipatrice et vague destructrice, utopie d’un passé dépassé ou totalement inventé ..  et nostalgie d’un futur impossible .. incohérent ..

 

esprit entérique et psyché limbique .. chaos dans le ventre misère dans notre tête  ..

.. les maisons mitoyennes de l’hiver, [makhara] le Capricorne et [kumbha] le Verseau sont dédiées aux [guna] de [tama] ..[tama] est la partie souterraine de l’être, ses racines, son ventre et son ancrage .. par définition elles sont inéchangeables et inaliénables .. la partie souterraine de l’être est d’une intelligence étonnante et endurante .. au finale très sensuelle et sensorielle .. la science accepte lentement aujourd’hui l’évidence d’une intelligence entérique, basée sur l’intelligence organique du ventre, et sur l’influence systémique de sa population bactérienne .. ou basée sur le système neuronal qui est tout aussi important que celui de l’encéphale et du centre cardiaque, formant trois centres psychiques, trois cerveaux ..

ἐνκεφαλή [encephal] dans la tête  πυρήνα [stin pyrina] dans le coeur ἐντερικός, [enteros] dans le ventre .. à l’instar des trois cerveaux encéphaliques : le néocortex, le limbique (=subcortex) et le reptilien .. le limbique ou système limbique, est responsable du paramètre émotionnel du comportement, .. il est colère ou peur, agression ou plaisir et est en charge de la gestion émotionnelle de la mémoire  (=indexage et mise en résonance émotionnelle de la mémoire) .. le limbique met en activité des comportements de défense ou de fuite, d’agression ou de complaisance .. mais également de leur temporisation .. le cerveau entérique, incluant le ventre et le système digestif, est responsable des intérêts mémoriaux à long terme .. les bactéries sont des forces chimiques à l’oeuvre dans tout rafraîchissement et entretien de la mémoire installée dans le tube digestif, mais également dans le sang et  la lymphe , les fluides humoraux et la chair .. elles sont nos travailleurs immigrés qui font fonctionner notre immense cité corporelle et mémorielle .. à l’instar d’un submersible (=sous-marin), le cerveau entérique serait le vaisseau immergé, avec son sonar, son centre de commande et ses armes d’attaque ou de dissuasion, .. le coeur, le kiosque avec son sas d’accès à une zone de cohabitation.. et le cerveau encéphalique serait le périscope .. la vision sur le monde émergé .. l’intellect serait donc un prince au service du roi entérique véritablement plénipotentiaire mais « aveugle » ..

traditionnellement, le coeur, le cerveau intermédiaire est un lieu de pureté pugnace .. et de faculté affinée d’interprétation .. la traduction est un art libre et subjectif, l’interprétation est un art exigeant et suggestif, nécessitant une sensibilité culturelle, une souplesse de compréhension d’un tenant de la pensée non-verbale et de l’aboutissant dans celle d’une autre pensée non-verbale .. traduction et interprétation vont toujours toucher au non-exprimé, au langage entre les lignes .. 

.. et c’est bien là que tout se retrouve ou tout se reperd ..

 

puissance de la jouvence .. clé et porte de l’éternité .. l’As des Coupes .. 

.. l’adéquation entre la pureté du ventre et la clarté de la tête apporte la jouvence .. la jouvence est la maîtrise du feu.. l’art de surfer la vague de la vie, .. l’art de l’espérance .. de l’endurance ..  de la longévité .. les immortels qui peuvent revêtir un aspect beau et pur sont parfois les plus anciens .. la forme importe peu pour eux, certes, mais la beauté, la vigueur, la jeunesse exprime tant pour l’entendement humain .. imaginons un immortel qui puisse rester encore ingénu, illusionné, compassionné .. imaginons un immortel qui puisse ressentir de l’empathie, de la pleine compréhension .. sans chuter et sans désespérer .. sans maudire et sans juger .. un immortel ayant les feux du ventre, du coeur et de l’intellect portés à l’unisson .. imaginons un immortel qui puisse ressentir le sexué, .. le sensuel .. le sensé .. sans sombrer dans le sexuel, l’humoral et le moral .. qui ne lui seraient d’ailleurs d’aucune utilité et d’aucun sens.. d’aucun besoin et qu’aucun manque .. l’As de Coupe en Tarot est la maîtrise de l’humeur, de la force, du pouvoir .. pour entrer par endurance, courage et abnégation .. dans la pureté du coeur .. dans l’amour inconditionnel, l’amour blanc et chaste .. n’attendant aucune réciprocité .. aucune reconnaissance .. aucun commerce et aucun remerciement .. il serait le Verseau non-versatile et chaste ..  l’Âme non-mortelle .. l’Amour non-moralisateur .. un porteur d’eau de la vie .. l’eau de l’As de Coupe .. le puissant pouvoir de l’Amour .. l’intelligence du Coeur dompté .. le Lion du corps calmé .. le Sphinx du discernement de l'esprit pacifié ..

 

 

 

 

— Notes du Verseau—

alchimie du changement, aspiration à l’évolution élémentale  :

 

.. l’air devient lumière (=vibration subtile, vecteur de nouveau ou de changement)

.. la terre devient éther (=intelligence du vide subtile et plein de nouveau)

.. l’eau devient limbe (=possibilité subtile de modification et zone porteuse de mémoire nouvellement interprétée, une zone de flou d’exertion et de réhabilitation de l’âme, de séjour rédempteur, les limbes définissent une zone d’attente des innocents, des non-nés et non-morts, zone de protection entre la tête et le tronc, zone foetale et périnatale d’entre-deux )

.. le feu devient esprit divin (=activé ardente subtile et processus causal concourant à toute existence et toute nouveauté)