Resonant Worlds Institute | Mondes en Résonance

Mardi, 9 Octobre, 2018 - 05:50

10e Nouvelle Lune de l'An XI ..

हस्ता अमावास्या [hasta amavasya] .. अश्विन् मास [ashvini māsam] la lunaison de la purification de l’agent karmique inhérent à tout cycle ..

-- publication provisoire -- 

 

 

.. Mardi matin, 9 octobre 2018, à 5:50 ( GMT+2 ), nous entrons dans la dixième nouvelle lune de l’An XI, [ashvini amavasya] célébrant le grand début de la saison sombre, .. le long voyage de l’âme dans la grande nuit de l’hiver .. incitant à l’introspection de sa nature archaïque et essentielle ..

.. elle inaugure le mois lunaire d’ अश्विनी ठमास [ashvini māsam] .. l’esprit du vent qui vient ..

.. cette année XI, la nouvelle lune d’[ashvini amavasya] est en [nakshatra] d’[hasta] .. cette nouvelle lune est, selon le calcul en mode sidéral, domifiée en Vierge, avec un ascendant solaire Vierge .. elle symbolise donc un stéréotype total et un archétype fondamental de la Vierge .. de cette cohabitation entre la raison et l’imagination .. entre l’autiste dérive et la folle sagesse qu’inspire en nous la déesse à l’automne .. la Vierge et la Balance sont l’art de l’équilibre entre harmonie et séparation, .. unicité fusionnelle et séparation humorale du monde .. en d’autres mots, « ma compréhension du monde me déchire et me conforte, .. me discrimine et me confond, .. car le monde est à la fois infiniment Un et multiple, il n’est que le miroir de mes humeurs alternées » ..

 

 

 

sagesse, compréhension, conscience et illumination ..

 

.. la sagesse provient de facto du clash d’une grande aspiration, d’une attente, d’un besoin .. avec un constat d’une trop grande usure, d’une guerre de rupture, d’une incompatibilité humorale avec une réalité de l’autre .. la compréhension provient de facto du clash d’une équivalence de choix, d’une empathie existentielle avec l’autre, d’une mise en miroir de ses facettes .. avec un constat d’un désarroi, d’une décohérence, d’une divergence avec la réalité de l’autre .. la conscience provient de facto du clash d’une harmonisation, d’une mise en exergue, d’une exaltation .. avec un constat d’une lamination et d’une décantation, d’une obsession (=mise en boucle) et de défection de son mental, .. l’illumination provient de facto du clash d’une mise en lumière du soi, d’une révélation du soi, d’une exultation du soi .. avec le clash d’une mort à soi-même, d’une désuétude de soi .. d’une déperdition dans l’ombre de soi .. 

.. le « soi » et la nature de sa complétude, sont le mélange caustique d’une interaction, d’une interdépendance entre le vibrant et le vibré .. entre l’observateur et l’observé .. entre le bien et le mal .. entre le moral et l’amoral .. entre la raison et la déraison .. l’un créant l’autre à l’infini .. l’un ayant besoin de l’autre pour exister .. le réel ayant toujours besoin du virtuel, .. le certain ayant toujours besoin du potentiel  .. l’handicap ayant éternellement besoin du don par compensation, par contre-poids .. 

.. c’est là que se situe l’espace des Sept Cieux et Sept Terres de la Balance .. le premier des sept « layers » permettant uniquement aux autres « layers » de se manifester par complémentarité .. ou par différence .. ou par opposition .. le feu de combustion suscité dans le premier « layer », éclairant de sa lumière, de sa résonance harmonique, .. et des ombres portées (=les humeurs) les autres « layers » attenants ..

.. « quelque chose en moi pourrait apparaître subtilement presque fortuitement, à mon insu, en dehors de mon champ de préoccupation, de mon point de focalisation, .. quelque chose serait éclairé par mon agitation, par mon obsession .. par mon feu .. et pourrait sembler m’observer à son tour, tel un arbre harmonique » ..

 

.. « ce quelque chose serait une arborescence invisible et harmonique, .. la structure inconsciente et multiple de ma conscience, .. la conséquence structurelle et vibratoire de mes actes .. qui concourrait à l’édification d’un destin transitoire, accidentel dans ce monde-ci ..  et de mes destins parallèles et harmoniques, dans ces mondes-là .. qui serait cause de toute physicalité dans ce monde-ci, en la limite de mon moi transitoire.. et de toute potentialité de mes « moi » dans ces mondes-là, au delà de moi » .. « ce que je ne peux faire mourir en une intégralité, je devrai le vivre à mon détriment en une infinie diversité » .. « les sept cieux sont à l’image de ma parfaite mécompréhension, .. les sept terres à la hauteur de mon imparfaite compréhension » .. « mon mental héberge aisément et intimement mes paradis et mes enfers » ..

 

.. « la dérive humorale autant que son inhibition, la ténacité autant que son lâcher-prise, .. sont dessinés depuis longtemps en moi .. tout concours à me faire lentement découvrir une évidence, si dure à comprendre ou refuser, .. si dure à avaler ou éviter .. une intelligence humorale en moi m’amène au prévisible et inéluctable .. : au point éternel de départ de l’histoire du moi fragmenté .. la fin est le recommencement de tout en moi, la raison de toute émergence en moi .. et le recommencement est la fin de tout, le but de toute dissolution en moi .. toutes les solutions que je cherche à mes problématiques .. se situent dans les « layers » parallèles, dans les couches superposées à mon plan d’existence .. dans les niveaux du ciel et de la terre de la Balance, se trouve la solution des problématiques sous-jacentes et la justification des problématiques sur-jacentes .. toutes les problématiques sont inhérentes aux couches horizontales du monde  .. chaque problématique a ses contre-parties, ses alternances, ses avantages .. chaque changement de niveau apporte ses solutions aux niveaux précédents, mais révèle ses nouvelles problématiques et ses nouvelles règles, .. ses nouveaux conditionnements et ses nouveaux challenges existentiels » .. 

 

[ashvini amavasya] en [nakshatra] d’[hasta] 

.. qu’est-ce que l’inconscient et notre inconscient ?, qu’est ce que l’esprit du vent et qu’est-ce que le seigneur des brumes ? .. quel est cet inconscient qui vient par marées hautes, frapper aux portes de notre conscient ? .. quel est cet inconscient qui se découvre par ses marées basses bien au-delà des rives de notre conscient ? .. quelle est cette intelligence duale et alternée qu’on appelle l’humeur ? .. quelle est cette énergie qui nous fait et nous défait ? .. qui nous porte et nous engloutit en nous-même ? ..

.. dans la tradition védique, ce flot humoral qui nous inonde cycliquement dessine en nous les 10 visages lumineux de la Déesse, ou les 9 facettes humorales de Durga, .. symbolisant la séparation humorale et nécessaire du Un immuable .. et le retour de la souffrance à être deux ..

« il m’est autant insupportable d’être Un, d’être unifié, il m’est si grande souffrance d’être Deux, séparé du Un ..

.. la division de l’énergie de la déesse en neuf polarités archétypales, en neuf zones d’ombres, crée en moi, l’émergence de la [raja shakti devi], un amour-haine fusionnel, une adversité passionnelle, une alternance vindicative d’aspiration à l’union et de besoin de séparation » .. « quand nous sommes ensemble, tu m’importunes aisément, tu me rends vite claustrophobe et tu me donnes le vertige .. quand nous sommes séparés tu me manques déjà et tu me fais tellement souffrir la mort avant la mort » ..

.. le mental est une conséquence liée à l’humeur .. le mental est l’illusion de la séparation du temps, entre les notions de passé, de présent et de futur, .. le temps n’est qu’un tout, .. le temps n’est qu’un, .. le concept du temps n’est qu’un besoin mental de fuir ou courir après  l’unifié .. le temps n’est rien, le temps est une illusion de fuir ou de courir après le séparé, .. un besoin mental d’aller au séparé .. le temps est un concept créé par le mental, .. le mental est un enfant naturel du temps ..

.. le temps est une usure et une habitude du mental, .. une nuisance et une familiarité du mental, .. un ennui et une sécurité du mental, .. un conflit et un ajustement du mental.. une inutile souffrance due à l’inertie du mental .. ou une futile et trop superficielle remise en question du mental ..

 

 

 

 

 

Notes des Sept Cieux et Sept Terres de la dualité de l’être

 

sept cieux : sept dilatations du temps à parcourir et contempler éternellement, par alternance et par cycles .. l’éternel apparent et l’insaisissable virtuel ( le passé, le présent et le futur sont la même entité cyclique )

sept terres : sept espaces parallèles, à gravir et à sonder couches après-couches, le non-apparent et le réel 

( la différence entre le concret et l’éthérique, la séparation entre le non-concret et le réel n’est qu’une illusion )

 

 

 

1.    भूर्लोक Bhur-Loka 

       le monde de la Terre : les lois physiques de sa folie et de sa raison  

      - le monde n'est logique, ni chaotique .. 

      - le monde n’est ni déterminé, ni aléatoire ..

 

2.    भुवर्लोक Bhuvar-Loka  

        le monde du Ciel : la nécessité de ses espoirs et le détachement de ses illusions 

       - le monde n'est ni un paradis, ni un enfer .. 

       - le monde n’est ni moral, ni amoral ..

 

3.    स्वर्लोक Svar-Loka  

       le monde du Soleil : l'acceptation de sa versatilité (la misère de la transitivité)

       et de son royal bonheur d’être

       - le monde n'est ni à prendre, ni à laisser (rejeter) .. 

       - le monde n'est ni à toi, ni à personne ..

 

4.    महर्लोक Mahar-Loka  

       le monde des Etoiles : la non-bonification de l’être et la maturité de sa sagesse  

      - le monde n'est ni évolutif, ni régressif .. 

      - le monde n’est ni achevé (précieux), ni défait (bouleversé)..

 

5.    जनलोक Jana-Loka  

       le monde des Réincarnations : la condition humaine (=l’invariable karma)

       et la société éthique des hommes (=le changeable dharma)

       - le monde n'est ni bien intentionné, ni mal intentionné .. 

       - le monde n'est ni bien fait, ni mal fait ..

 

6.    तपलोक Tapa-Loka  

       le monde de l'Ether : la dissolution de toute souffrance

       l’impossibilité d’être un, la souffrance d’être deux

       - le monde n'est ni plaisant, ni déplaisant .. 

       - le monde n'est ni fiigé, ni mouvant ..

 

7.    सत्यलोक Satya-Loka 

       le monde de l'Oeuf de Bhrama : l’impossible pureté et l’apparente impureté,

       le vrai mensonge et  la relative vérité de soi

      - le monde n'est ni parfait, ni imparfait .. 

      - le monde n’est ni vrai, ni faux ..

 

        सत्य Satya :  l’harmonie est un état d'esprit intérieur,  

        et non une réalité extérieure ..

        Satya est notre relation au monde, une coexistence avec nous-même ..

        le manque d’harmonie n’est pas à pointer dans le monde, mais en nous-même